Les prairies

Sortir de l’Ontario et se diriger vers l’Est, c’est faire face à une immensité plate de 2 millions de km2 et pas loin de 2000 km à vol d’oiseau pour atteindre les Rocheuses. Cette étendue, en grande partie agricole (on y trouve aussi de l’industrie forestière et de la production de gaz et pétrole), les Prairies, englobe trois provinces du Canada: Manitoba, Saskatchewan et une partie de l’Alberta. Ici, pas de clochers d’église comme point de repère pour marquer les bourgades. Les silos à grains les remplacent. Chaque localité en possède un, relié entre eux par le chemin de fer du Trans-Canadien, véritable artère céréalière. Notre première escale dans la prairie canadienne, Winnipeg, est une ville fondée pour le commerce des céréales. Winnipeg inspire et expire ainsi des kilomètres de wagons remplis de céréales. La ville s’étale sur une superficie 4 fois plus grande que Paris pour une population de moins de 800 000 habitants… il faut dire qu’il y a de la place. Nous avons traversé cette immensité agricole, quadrillée par des routes droites, incroyablement droites, qui se perdent à l’horizon avec d’un côté, des champs et de l’autre, des champs Vous voyez, nous n’exagérons pas quand nous disons « tout droit ». D’aucuns diront que nous boudons notre plaisir d’être sur la route, cela étant, même si pour les amateurs de deux-roues que nous sommes, férus de cols pyrénéens ou alpins, c’est pas le pied, cela ne nous a pas laissé insensibles. Et ça laisse un temps fou pour tergiverser… A quoi peut-on bien penser quand on est assis sur sa moto pendant des heures? C’est une question qui reste souvent sans réponse tellement l’esprit divague. Si on ne fait pas l’effort de réfléchir à ce à quoi on pense au moment où l’on y pense, on arrive toujours à l’éternel dialogue : « Dis, à quoi tu penses? Euh… à rien. Enfin j’sais pas ». Vous suivez? Enfin bref… « Tiens, quelle heure est-il là-bas en France? Que font les familles, les copains, les copines? Quel jour sommes-nous en fait? C’est dingue ça quand même un pays où il existe 4 fuseaux horaires. Comment ils font pour les infos? Tiens, d’ailleurs, ils en sont où dans leur lutte les intermittents? Ah… on arrive à Saskatoon dans pas longtemps. C’est marrant ça comme nom Saskatoon. Ca fait penser à Ca Cartoon. Bip-Bip et le coyote. On va en voir d’ailleurs des coyotes une fois plus au Sud? Même ici d’ailleurs! On est mal installé sur cette moto quand même… Il faudrait qu’on se trouve une peau de bête à mettre sous notre cul. De quoi ils vivent les gens ici? Et combien de temps ils mettent pour faire des courses? A quelle allure peut bien aller ce camion qui arrive comme un dingue dans le rétroviseur? ah merde… on ralentit. Oh! C’est joli cette petite grange. Elles ont vraiment une forme particulière de ce côte de l’Atlantique. Merde! Cela aurait mérité une petite photo… il faut allumer la Gopro. Argh! Plus de batterie. C’est quoi ce délire? On l’a rechargé hier pourtant. Tiens, encore un lac. A moins que ce soit un champ inondé. Mouais, c’est plutôt un champ… Qu’est-ce qu’on a pris comme flotte hier! Cool, un virage. Allez on accélère, ça va nous changer. Pff… paye ton virage. Et allez, une bonne petite ligne droite… pour changer. On est vraiment mal sur cette bécane. On devrait peut-être en faire un article tiens. Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir raconter dans un prochain article sur cette morne région? On la publie notre blague pourrie d’ailleurs? C’est parce qu’il mange du miel avec ses pattes que Winnie pègue… On mange quoi ce soir?» En parlant de soirée, on s’est fait le Canada Day, fête nationale du Canada, dans la « petite » ville de Saskatoon, deux fois la superficie de Paris pour à peine 220 000 habitants. Quand on vous dit qu’ils ont de la place! Nous avons quitté les Prairies avec la joie de retrouver les montagnes mais contents d’avoir vécu quelques bonnes saucées, de belles rencontres à Winnipeg (Thank both of you, Jaush & Bowser) et avec la sensation d’avoir toucher du doigt l’immensité de ce continent. Et c’est pas fini…

Bookmarquez le permalien.

7 Comments

  1. je pensais que le Nord était plat plus que partout ailleurs ! Waterloo morne plaine . au Canada il faut filer droit ! tout droit ,bon vivement les rocheuses ce sera plus drôle pour le paysage. vos culs tiendront ils le coup encore longtemps bises

  2. Assis dans une salle d’attente à attendre bien évidemment mon tour, j’ai dû me pincer les lèvres pour ne pas rigoler en lisant vos pensées fugitives sur ces belles lignes droites ! Vraiment très drôle, j’adore ! C’est franchement génial ce voyage, ce partage, à se demander à chaque nouveau post pourquoi on ne prend pas ce billet d’avion pour se barrer ! Même si vous nous faites souffrir de bonheur, continuez car c’est tout simplement bon de vous suivre…

    • Assis derrière mon ordinateur espérant que le wifi du camping s’active un peu, je ne peux que m’incliner devant ce commentaire élogieux! Merci et au plaisir! ;-)

  3. Bon,nous on adore vous lire…alors vivement le prochain post!
    C’est vertigineux ces lignes,moi j’ai aprecié tout vos ciels!
    On vous donne un bec

  4. Salut les amis !
    A priori c’est la régalade. Quel kif ces paysages.
    C’est vraiment dépaysant ! Et les gens c’est vraiment des paysants ?
    Zoubis Tiouf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>